Jacques Vandier, un des pères fondateurs de DARVA vient de nous quitter

La perte d’un grand homme, un monument du paysage mutualiste et assurantiel.

DARVA vient de perdre un de ses pères fondateurs, Jacques Vandier, décédé lundi 30 mars à l’âge de 92 ans.

Diplômé de l’Ecole Polytechnique, il prend part à la création de la MACIF qu’il dirigera et façonnera durant 27 ans. C’est aussi à Jacques Vandier que nous devons la création du constat amiable pour lequel il a également œuvré. Défenseur de l’Economie Sociale et Solidaire, il a laissé son empreinte non seulement sur la MACIF dont il était encore Président d’honneur mais aussi sur l’ensemble du paysage des mutuelles et des assurances.

La création de DARVA, l’idée de Jacques Vandier et de Michel D’Araujo

Voilà plus de 30 ans, en 1988, Michel D’Araujo et Jacques Vandier imaginaient la gestion de sinistres moderne en créant DARVA (contraction de D’ARaujo-VAndier).

S’appuyant sur les forces de la mutualisation, de la standardisation, du réseau et de la maitrise des technologies, la startup DARVA allait révolutionner les méthodes de la profession en les accélérant, les fiabilisant tout en abaissant les coûts sur l’ensemble de la chaine.

Nous leur devons l’idée et aussi sa mise en œuvre : ils ont su convaincre, rassembler les professions afin que toutes œuvrent ensemble au bénéfice de chacune, jusqu’au sociétaire.

Et depuis plus de 30 ans, DARVA, cette idée géniale ne s’est jamais démentie. Chaque jour nous l’actualisons technologiquement, l’adaptons et l’étendons à d’autres acteurs créant ainsi sans cesse de la valeur et de nouvelles solutions.

C’est un homme brillant qui nous quitte, il avait été fait Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur et Commandeur de l’Ordre National du Mérite tout en demeurant toute sa vie une personne très accessible.

Les équipes de DARVA se joignent à la douleur de ses proches et des collaborateurs de la MACIF et expriment leur reconnaissance pour l’ensemble de ses actions pour la profession et pour notre entreprise.